La RSE, clef du bien-être au travail ?

Le bien-être au travail : clef de la réussite sociale et économique d'une entreprise ?

Lorsque le dirigeant d'une entreprise investit dans le bien-être de ses employés, quel est l'effet sur sa propre réussite socio-économique ?

Une étude réalisée par Cairn (revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels) montre la pertinence de cette question. 

Les résultats montrent alors clairement le lien entre bien-être au travail et réussite économique et sociale : absentéisme réduit, attractivité de l'entreprise accrue et performance générale qui décolle. 

Les entreprises ayant fait le choix de mettre l'homme au coeur de leur stratégie constatent que cela constitue un puissant levier d'engagement des salariés et d'innovation, même si cela ne les met pas à l'abri des coups durs.

En ces temps compliqués de pandémie et de télétravail accru, où la démotivation des employés est un obstacle majeur à la productivité et où la culture d'entreprise tend à s'effacer, les entreprises ont tout à gagner à miser sur le bien être.

Mais alors pourquoi ne sont-elles plus nombreuses à s'engager dans cette démarche ?

À l'heure où les salariés souhaitent plus que jamais donner du sens à leur existence jusque dans leur travail, nous avons tous un rôle à jouer pour renouveler la vision de l'entreprise et de son collectif de travail. Il s'agit là d'un enjeu en terme de santé des salariés, de compétitivité sur le marché et de vitalité du pays. 

Quelle méthode adopter pour développer le bien-être au travail ?

  • Garantir des conditions de santé et de sécurité optimales
  • Proposer un cadre de travail agréable et lumineux, respecter les besoins en terme de télétravail
  • Donner du sens au travail de ses salariés, leur montrer en quoi lesur tâches et objectifs quotidiens ont un impact (sur leur environnement de travail et de vie)
  • Reconnaître et récompenser les contributions individuelles et d'équipe
  • Instaurer des moments de partage, favorisant la cohésion d'équipe
  • Permettre un équilibre vie professionnelle / vie privée; préserver un droit à la déconnexion
  • Ne pas tomber dans le micro-management : faire confiance, réduire le contrôle et privilégier l'autonomie
  • Offrir de la souplesse dans l'emploi du temps et dans l'organisation du travail
  • Miser sur la formation et faire monter les salariés en compétence

Cette méthode paraît simple à exécuter. Et cela peut être le cas, étant donné que sa mise en oeuvre relève d'une volonté et d'un état d'esprit de l'entreprise avant tout.

Toutefois, sans remise en cause du management et sans implication de la direction, la démarche s'avère compliquée. 

Ce changement doit également être mené avec sincérité et doit être relayé à tous les échelons de l'organisation. S'entourer d'une équipe (constituée, par exemple, de salariés volontaires qui s'avèreront être de véritables éléments moteurs) permettra de colporter cette volonté. 

Les engagements pris par la direction devront par ailleurs être respectés. Des salariés enthousiastes à leur annonce ne pourront qu'être particulièrement déçus de l'absence de résultats. Pour pallier à cela, communiquer les actions, avancées et résultats permettra de faire taire les critiques et de motiver les collaborateurs.

Alors, on s'engage ? La RSE peut être une excellent levier de pilotage d'une démarche bien être !


Un autre article ?

Démarrer sa démarche RSE : 3 outils pour sensibiliser à la RSE en entreprise

Comment traduire les objectifs de la COP 27 dans mon entreprise ?

Organiser un atelier 2 tonnes dans son entreprise

10 fruits et légumes de Novembre pour un déjeuner eco responsable en entreprise

1 2 3 8
pencilcogheartstarbookusersphone-handsetmapleafcrossmenu